Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Notre passion, l'aéromodélisme et le grandeur principalement avec des avions de sport style racers GM, Meetings, techniques, astuces, reportages et des albums avec + 5535 photos. WELCOME...._______ Maj 2017_07_21.

2) Réglage d'un résonateur.

LE RESONATEUR

 

Pourquoi un réso ?? pour gagner de la puissance tout simplement, mais faut-il qui soit bien accorder.

J'en suis venu un jour avec mon aile delta style Laser Arrow.....

 

PRINCIPE DU MOTEUR DEUX TEMPS :


Lorsque le piston est au point mort haut, le mélange gazeux est comprimé dans la chambre de combustion et la bougie le fait exploser, repoussant le piston vers le bas et libérant la lumière d'échappement pour permettre aux gaz brûlés de sortir vers le réso. En descendant, le piston comprime le mélange gazeux frais contenu dans le carter et le fait remonter à travers les lumières d'admissions vers la culasse, créant une turbulence qui accélère l'évacuation des gaz brûlés et refroidit la chambre de combustion. En remontant, le piston referme la lumière d'échappement pour comprimer de nouveau le mélange gazeux que fait exploser la bougie, tout en créant une dépression qui aspire les gaz frais du carburateur, par la lumière du vilebrequin vers le carter, etc., etc...

 

CHOIX D'UN RESONATEUR :


Le choix du réso est déterminant sur un moteur 2T, et bien qu'il n'y ait de science exacte, à mi-gaz, en changeant de modèle de réso, on peut gagner de 1000 à 2000 T/mn moteur, soit de 100 à 200 T/mn rotor avec une démultiplication de 10 à 1. Intéressant non ?
Renseignez-vous bien auprès de pilotes expérimentés avant d'investir une bonne centaine d'euros dans un réso, un modèle aux performances moyennes coûtant quasi aussi cher qu'un bon réso. 
Tenez compte de son poids pour la masse totale de la machine au décollage et la répartition des masses quant au centre de gravité. 
Ceci dit, le point le plus important pour tirer partie d'un réso est son accord car le hic, c'est qu'en évacuant les gaz brûlés, une partie des gaz frais sort également dans le réso !

 

PRINCIPE DE REGLAGE :


Trouver la bonne distance comprise entre le flanc de la lumière d'échappement et le contre-cône (c'est la première plaque visible dans le résonateur), inclus le coude, le téflon et le joint d'échappement, pour que la totalité des gaz frais reviennent dans le moteur et, que le piston ferme la lumière d'échappement juste avant que les gaz brûlés ne puissent y entrer.
On pénètre en zone critique quand l'accord est trop court et qu'une partie des gaz brûlés revient dans le moteur provoquant une perte de régime et sa surchauffe avec les risques de serrages associés.

 

OUTILLAGE :


Un compte-tours pour connaître le régime.
Un thermomètre pour moteur afin de mesurer la température de la culasse.

 

CONSEILS :


Soyez patient, ce réglage n'a lieu qu'une fois dans la vie d'un moteur. 
Lorsque vous avez trouvé le bon accord, notez-le, cela vous servira de repère lors d'un démontage.
Dans la phase de recherche de l'accord, ne rentrez le réso que d'un demi centimètre (1/2) par essai.
Calez toujours le moteur avant de rentrer le réso, en cas de dérapage les conséquences peuvent être coûteuses.
Avant de repartir en vol, laissez refroidir le moteur jusqu'à pouvoir le toucher sans vous brûler.

Un réso ne peut être accordé que pour un seul régime :

Ce principe vaut pour toutes les cylindrées.

 POINT DE REFERENCE :

C'est la distance limite de l'accord à évitez de franchir et établi sur l'échange de données avec de nombreux pilotes. Pour atteindre le régime le plus élevé du moteur, l'accord se situe autour du point de référence à plus ou moins "un poil" près.

POINT DE DEPART :


Il inclut une marge de sécurité de trois centimètres de plus que le point de référence moyen constaté selon la cylindrée du moteur, car même deux moteurs identiques, avec des résonateurs identiques et montés sur des avions identiques, ont souvent un accord légèrement différent pour exprimer leur pleine puissance du fait des tolérances d'usinage et d'appairage des pièces, d'où l'importance du rodage.

Le tableau suivant concerne les moteurs deux temps à méthanol avec un réso adapté à la cylindrée. A plus ou moins un centimètre près, le point de référence permet les régimes les plus élevés.

Cylindrée en cubic inch

Cylindrée en centimètres cubes

Point de référence 

Point de départ 

91

15

44 cm

47 cm

75

12,5

41,5 cm

44,5 cm

70

11,5

39,5 cm

42,5 cm

61 

10

36,5 cm

39,5 cm

46 à 50

7,5 à 8

29 cm

32 cm

32 à 36

5,5 à 6

25 cm

28 cm

PROCEDURE :

Pour l'exemple qui suit, nous considérons un avion avec un moteur de 10 cm3 et le point de départ de l'accord étant de 39,5 cm.

Le compte-tours a portée de main.

Autour du point de référence viendra un moment où le régime moteur n'augmentera plus, voire chute, alors que le moteur monte en température, c'est la zone critique, il suffit alors de reculer le réso d'un demi centimètre pour revenir à l'accord précédent qui permettait de gagner encore en régime rotor.

 

Vous venez de régler l'accord du réso et comme vous le voyez, il n'y a rien de sorcier à cela.

@++ Chris M.

 

À propos

Notre passion, l'aéromodélisme et le grandeur principalement avec des avions de sport style racers GM, Meetings, techniques, astuces, reportages et des albums avec + 5535 photos. WELCOME...._______ Maj 2017_07_21.